Actus pro

Le Temps des Villes Indiennes, trajectoires photographiques

L'exposition Le Temps des Villes Indiennes, Trajectoires Photographiques réunit les travaux de dix photographes indiens et étrangers qui traversent depuis plusieurs années les métropoles comme les petites villes de l’Inde contemporaine. En investissant l’espace de l’ENSA Paris-Malaquais, Le Temps des Villes Indiennes met en perspective ces récits photographiques de l’urbain avec les enseignements sur la ville et sur l’Inde qui sont dispensés dans l’école. A la rencontre d’un public intéressé par la photographie, par l’urbanisme et par l’Inde, l’exposition propose une immersion dans un monde urbain encore méconnu.
 
Près de trois décennies après la libéralisation de l’économie indienne, cette exposition témoigne du bouleversement continu de ces villes mises en mouvement par le développement économique et l’urbanisation frénétique. Le Temps des Villes Indiennesaborde le sujet par ses périphéries : friches urbaines, banlieues en expansion et paysages nocturnes composent un portrait parcellaire mais sensible de ces espaces complexes. C’est également à travers une diversité de pratiques photographiques que les villes se dévoilent : photomontages, collages et autoportraits se marient à des relevés documentaires de l’architecture et de l’aménagement de l’espace. 
 
Les parcours des photographes interrogent la place de l’humain dans des villes parmi les plus peuplées au monde. De l’onirisme à l’anxiété, du dénuement à la stupeur, elles suscitent chez ceux qui les traversent et les habitent des réactions ambivalentes. Ces photographes révèlent ainsi leur propre rapport au monde à travers leur regard sur ces villes aux multiples facettes.

Infos pratiques

L’exposition se tiendra du 11 au 27 octobre 2018.

Vernissage le 11 octobre 2018 à 18h30.

ENSA Paris-Malaquais
1 rue Jacques Callot, Paris 6ème
Accès libre
Du lundi au vendredi : 9h-20h
Le samedi : 9h-18h
 
Visites guidées (gratuites, sur inscription)
Vendredi 19.10 - 17:00 - 18:00 / 18:30 - 19:30
Samedi 20.10 - 10:00 - 11:00 / 11:30 - 12:30

Tables rondes cinéma d'animation au Festival Silhouette du 24 août au 1er septembre 2018

Pour son 17e été, le Festival Silhouette, festival international de court métrage, vous invite à venir vivre avec nous une semaine forte en soleil, bonne humeur, cinéma et partage, du 24 août au 1er septembre 2018.

Avec son Plateau cinéma, le festival propose des temps de réflexion et débats entre des professionnels du cinéma et le public. Cette année, le cinéma d'animation est à l'honneur !

Le Plateau accueillera des rencontres autour du cinéma d'animation, afin d’aborder et de découvrir cet art cinématographique sous un angle sociologique et créatif.

Les rencontres auront lieu les

Samedi 25 et dimanche 26 août

de 18h30 à 19h30

au Parc de la Butte du Chapeau Rouge (Paris 19e)

 

LE PROGRAMME :

> Le samedi 25 août : La création de l'univers sonore du film d'animation

La musique, l'ambiance sonore, les voix, le bruitage... L'univers sonore des films d'animation est riche. En présence de professionnel.le.s du secteur, venez découvrir comment se crée la bande sonore d'un film d'animation !
Intervenant.e.s :

  • Eléonore  Mallo, bruiteuse
  • Céline Ronté, comédienne et directrice artistique
  • Pierre Vedovato, monteur son

> Le dimanche 26 août : La place des femmes dans le cinéma d'animation

Quelle place ont les femmes dans la création, la production et la diffusion du cinéma d'animation ? Il s'agira de discuter avec des professionnelles de l'animation des métiers qu'elles exercent et des discriminations auxquelles elles peuvent être confrontées. La rencontre abordera aussi la question de la représentation du genre et de la femme dans les films d'animation.

Intervenantes :

  • Sarah Delmas, membre de l'association Les Femmes s'Animent et directrice de développement à Folivari

  • Mélanie Lallet, chercheuse et auteure de la thèse Le féminin dans les séries animées françaises pour enfants. Le genre joué et déjoué par les personnages d'animation.

  • Edwina Liard, productrice à Ikki Films, membre des associations Les Femmes s'Animent et Le Deuxième Regard

  • Inès Sedan, réalisatrice de films d'animation

ENTRÉE LIBRE

Inscriptions conseillées à l'adresse prog@association-silhouette.com

Événement Facebook

Parc de la Butte du Chapeau Rouge

5 Avenue Debidour, 75019 Paris

Métro 7bis Pré St Gervais / 11 Place des Fêtes

Tram 3b Robert Debré


Le patrimoine photographique - une course contre la montre - samedi 23 septembre

Le Centre d’art GwinZegal, le musée de Bretagne et l’association Bretagne Musées s’associent pour proposer deux journées de réflexion et de rencontre autour du patrimoine photographique, de sa conservation à sa valorisation. La première aura lieu le samedi 23 septembre à Guingamp, avec entre autre l'intervention de l'artiste Stéphanie Solinas (photo 2001).

Journée d’étude : le 23 septembre à 10h

Entrée libre. 
Merci de réserver par téléphone ou mail : info@gwinzegal.com - tél : 02 96 44 27 78
Théâtre du Champ au Roy - 1 Place du Champ au Roy, Guingamp
Possibilité de repas sur place - Réservation obligatoire - Tarif : 10 €/personne pour le repas

 

Comment se décide pour les générations futures ce qu’il est bon de garder ou ce qui va tomber dans l’oubli ? La pertinence et les critères de nos choix et de nos lectures actuelles sont-ils en mesure d’anticiper l’intérêt de demain et de sauver de la disparition des pans entiers d’un patrimoine que nous ne sommes en mesure d’appréhender que partiellement, tant la production passée et présente est gigantesque ?… Comment, ici et là, les photographies sont-elles collectées, traitées, valorisées ? Comment sensibiliser le grand public à l’intérêt collectif que peut représenter un fonds photographique privé, à tout ce qui est véhiculé par ce matériau si sensible ? Parallèlement à la conservation, depuis une dizaine d’années, tout un courant de jeunes artistes contemporains se passionne pour la photographie patrimoniale et vernaculaire. Ils se l’approprient, la détournent, la dépoussièrent, la sortent de son contexte, ou au contraire l’étudient, l’analysent, lui offrent une nouvelle lecture transversale, radicale, poétique.

 

Avec la participation de Nathalie Boulouch, maîtresse de conférences en histoire de l’art et de la photographie, Université Rennes 2 / François Cheval, commissaire d’exposition et ancien conservateur en chef du musée 
Nicéphore-Niépce / Gwenola Furic, restauratrice de photographies / Céline Chanas, conservatrice du musée de Bretagne / Pascale Laronze de la Compagnie papier théâtre / Anne Delrez, fondatrice de La Conserverie à Metz / Michel et Nicole Sohier de l’association Connaissance et sauvegarde du patrimoine de Saint-Nicolas-du-Pélem / Catherine Cottin,responsable de la Conservation préventive aux Archives départementales de l’Orne / Stéphanie Solinas, artiste / Mathieu Pernot, artiste / David Fathi, artiste.

En savoir plus 

PROGRAMME DE LA JOURNÉE DU 23 SEPTEMBRE 2017

COLLECTE ET CREATION

10h : Introduction par Gwenola Furic, restauratrice. Contexte et spécificité bretonne dans le cadre de la collecte et de la conservation.

10h30 : François Cheval, commissaire d’exposition et conseiller pour la constitution du premier musée de la photographie en Chine, à Lianzhou – intervention couplée avec Julien Roger de la société On-Situ. Après trois ans de recherche combinant les savoir-faire du musée Nicéphore-Niépce, de la société On-Situ, de Nicéphore Cité et des laboratoires du CNAM et de l’IGN, POEME permet une navigation originale au sein de vastes banques d’images.

11h15 : Michel Frizot, historien de la photographie. Sur la place du négatif dans la photographie ou la photographie vernaculaire.

12h15 : repas et visite de l’exposition d’Anne Golaz.

13h30 : Table ronde « La collecte » (n’est-ce pas plutôt la valorisation de la collecte ?), animée par Céline Chanas, conservatrice du Musée de Bretagne et Gwenola Furic, restauratrice.

Invités :

  • Pascale Laronze, de la Compagnie Papier Théâtre, « Le fonds photographique d’Yvonne Kerdudo »
  • Anne Delrez, fondatrice et responsable de La Conserverie à Metz, « le conservatoire des albums de famille »
  • Michel et Nicole Sohier, Association Connaissance et sauvegarde du patrimoine de Saint-Nicolas-du-Pélem, « Jean Gouriou : collecte de photographies et de connaissance autour d’un photographe local »

15h : Isabelle Monnin, Lecture performance « Les gens dans l’enveloppe ».

15h30: Pause

15h45 : Table ronde « création », animée par François Cheval et Jérôme Sother.

Invités :

  • Mathieu Pernot « Le projet Kodak ou Pièces à conviction »
  • Thomas Sauvin
  • Simon Rimaz

17h : Conclusion Michel Frizot.


1 au 5 mars 2017 Toute la Mémoire du monde à la Cinémathèque française

Du 1er au 5 mars 2017, le Festival proposera une sélection des dernières restaurations de prestige.

À travers un programme cinéphile et éclectique, la manifestation rendra hommage au travail des archives, des ayant-droits, des studios et des laboratoires pour sauver les œuvres du passé.

La programmation se composera à nouveau de plusieurs sections thématiques et donnera lieu à un intense programme de rencontres, d’ateliers et de ciné-concerts.

Dans le cadre du cycle des conférences du Conservatoire des Techniques :

VENDREDI 3 MARS 2017, 14H30 - SALLE GEORGES FRANJU

1927-2017 : anniversaire du « Chanteur de jazz » (1927) , triomphe du Vitaphone Conférence de Jean-Pierre Verscheure avec projection, revue des principaux systèmes, films à l’appui. Plus d’informations

JOE DANTE, parrain du festival, et sa carte blanche

Après des débuts comme monteur, Joe Dante intègre la fameuse écurie de Roger Corman. Il y réalise entre autres Piranhas, parodie inspirée des Dents de la mer, remarquée par Spielberg qui, après Hurlements, lui propose de tourner Gremlins.

Le triomphe commercial du film où Dante mêle le divertissement et la satire fait de lui l’un des cinéastes les plus importants de sa génération. Cinéphile fervent, Joe Dante puise principalement dans la science-fiction, les films d’horreur et le fantastique pour développer une œuvre subversive et critique envers l’Amérique et les valeurs qu’elle prétend incarner.

La bande annonce du festival https://vimeo.com/202223262

Voir en ligne : http://www.cinematheque.fr/cycle/to...


Conservatoire des techniques - MACHINERIE ET NOUVELLES IMAGES : L'EXEMPLE DE LA GRUE TÉLÉCOMMANDÉE LOUMA

Vendredi 24 février 2017, 14h30 - Salle Henri Langlois
CONFÉRENCE DE JEAN-MARIE LAVALOU, ALAIN MASSERON, NICOLAS POLLACCHI, FRANÇOIS REUMONT.

avec projection de documents rares et démonstration d'appareils.

La Louma, grue légère conçue par Alain Masseron et Jean-Marie Lavalou, concrétise le rêve de tout cinéaste : la caméra, libérée de ses contraintes terrestres, se meut dans l'espace
avec fluidité, peut monter très haut ou descendre très bas, obéissant au millimètre pour se jouer des obstacles, tel un oiseau mécanique commandé à distance.
La version primitive, conçue en octobre 1970 par Masseron et Lavalou à l'ECPAD, permet la réalisation, à l'intérieur d'un sous-marin et sans visée vidéo, d'un plan séquence qui fait sensation. Roman Polanski l'adopte en 1976 pour l'ouverture du Locataire, Steven Spielberg l'utilise intensément à partir de 1979 : This is my new toy ! Elle connaît ensuite de nombreuses améliorations. En 2005, Jean-Marie Lavalou, Alain Masseron et David Samuelson reçoivent un Oscar pour la conception et le développement de la grue Louma et de son système télécommandé, qui a ouvert de nouvelles possibilités à l'écriture cinématographique. Depuis 2001, l'équipe originale a repris, avec Nicolas Pollacchi et Hervé Theys, l'activité de location du matériel (Loumasystems) et développe de nouveaux outils pour accompagner les tournages numériques et les effets spéciaux.
 

Jean-Marie Lavalou est Directeur général délégué de Loumasystems et co-développeur des Louma 1 et 2.

Alain Masseron est chef opérateur, cadreur, co-développeur des Louma 1 et 2.

Nicolas Pollacchi est PDG de Loumasystems, co-développeur des Louma 1 et 2.

François Reumont est réalisateur, chef opérateur, auteur de deux ouvrages : Le Guide image de la prise de vues cinéma, et Le Guide machinerie de la prise de vues cinéma, Paris, Dujarric, 2002 et 2004.


Micro Salon AFC 2017 : 27 au 28 janvier 2017

L’AFC a le plaisir d’annoncer la 17e édition de son Micro Salon : il aura lieu les vendredi 27 et samedi 28 janvier 2017 dans les locaux de La fémis (6, rue Francœur à Paris 18e). Deux jours dédiés aux outils de fabrication des images de film, traditionnel rendez-vous au cours duquel fabricants, distributeurs, loueurs, prestataires et utilisateurs se retrouvent pour échanger de façon conviviale autour des plus récentes innovations.

Plus d'informations


13 janvier - Conservatoire des Techniques de la Cinémathèque française

Arri, une firme centenaire

Conférence animée par Michael Koppetz et Natasza Chroscicki,

avec présentation d’appareils et projections.

À partir de cette date, la firme produit des appareils innovants qui révolutionnent les pratiques cinématographiques dans la prise de vues (par exemple, la célèbre caméra 35 mm légère et à visée reflex, 1932), l’éclairage, le développement et le tirage. La dernière caméra à pellicule est produite en 2000 (la Arricam), puis ARRI s’investit avec succès en 2010 dans le numérique. La caméra Alexa est aujourd’hui très appréciée par les plus grands directeurs de la photographie. Présentation d’appareils anciens et modernes, projection de films, rencontre avec des directeurs de la photographie.

Michael Koppetz est Senior Engineer, Central Research and Development Department, ARRI. Diplomé de l’université technique de Munich, spécialiste des caméras film et numérique développées chez ARRI.


13e Micro Salon de l'AFC

La 13e édition du Micro Salon de l'AFC se tiendra les 22 et 23 février 2013 Horaires :
Vendredi de 10h à 20h
samedi de 10h à 17h
Lieu :
Fémis
6 rue Francœur
Paris 18e