Actus de l'école

L'ENS Louis-Lumière partenaire des Studios de la Victorine
Publié le 31/03/2021

Le jeudi 25 mars 2021, le Conseil municipal de la Ville de Nice a voté l’implantation d’un pôle de formation aux Studios de la Victorine en partenariat avec l’Ecole nationale supérieure Louis-Lumière, reconnue pour l’excellence de ses formations, et l'Université Côte d’Azur, investie dans le déploiement de formations dans le domaine de la création audiovisuelle.

Dès octobre 2021, ce pôle formation permettra aux étudiants et professionnels d’être en immersion dans un environnement propice à l’apprentissage des métiers de l’audiovisuel et porteur de débouchés. 65 stagiaires, jeunes diplômés ou professionnels souhaitant augmenter leurs compétences, pourront ainsi bénéficier de cette offre proposée tout au long de l’année. L'offre initiale comprendra les stages suivants :

   - Introduction à la direction d'acteurs

   - Introduction à l'écriture de scénario

   - Prise de vue et cadre en fiction

   - Formation à l'habilitation électrique

   - Directeur-rice de la photographie

   - Le travail de la lumière en 35 mm

   - Réalisateur-rice d'œuvres audiovisuelles


Par ailleurs, un Master totalement innovant sur la création immersive sera proposé par Université Côte d’Azur à compter de septembre 2022. Cette formation s’adressera à une vingtaine d’étudiants et fera des Studios de la Victorine un véritable site d’expérimentation et d’innovation, un laboratoire de création et de conception des images et des formats de demain.

Ces formations à l’audiovisuel, sur le site des emblématiques Studios de la Victorine, contribueront largement à amplifier la notoriété des Studios et leur attractivité auprès, notamment, des sociétés de production qui pourront en outre recourir aux professionnels et étudiants formés sur site. D’autres étapes du projet de relance de la Victorine sont en cours d’élaboration dans le domaine de la formation. La priorité pour 2021 reste de consolider et développer le cœur du projet de relance du site autour de l’accueil et du rayonnement des productions audiovisuelles.
 

Sites internet :

Studios de la Victorine - https://studiosdelavictorine.fr/

ENS Louis-Lumière - https://www.ens-louis-lumiere.fr/

Université Côte d'Azur - https://creates.univ-cotedazur.fr/

 

 

Contacts presse :

Ville de Nice : Caroline Martinaux – 04 97 13 46 77 – caroline.martinaux@nicecotedazur.org
Elodie Lestrade – 04 97 13 26 32 – elodie.lestrade@nicecotedazur.org

ENS Louis-Lumière : Mehdi Aït-Kacimi – 06 78 76 15 52 – m.aitkacimi@ens-louis-lumiere.fr

Université Côte d’Azur : Delphine Sanfilippo – 07 86 84 98 13 – delphine.sanfilippo@univ-cotedazur.fr


Deux anciens étudiants sont invités à inaugurer le partenariat entre la Boston University
Publié le 22/01/2021

Dans l'optique de mettre en place un partenariat de longue durée entre les étudiants de l'ENS Louis-lumière et le département journalisme de la Boston University aux États-Unis, deux anciens étudiants de la promotion Photo 2017, Léo Michallet et Arthur Crestani, ont été invités à couvrir les Primaires américaines au New Hampshire en février 2020.

Nous vous invitons à découvrir le fruit de leurs travaux nés dans leur immersion au coté des étudiants américains

 

Léo Michallet, réalisateur et photographe indépendant, a travaillé pendant deux ans comme graphiste et directeur artistique chez Solab, une société de production audiovisuelle basée à Paris après son cursus à l'ENS LL. Cette expérience lui a permis de collaborer avec de nombreux réalisateurs, pour diverses agences et campagnes publicitaires.

Four Years Later, court-métrage 

En février 2020, le réalisateur Léo Michallet a traversé le New Hampshire à la rencontre des élections primaires démocrates américaines. C’est encore le « monde d’avant », mais déjà le pays fait face à une crise politique et sociale sans précédent, et doit faire le choix du candidat démocrate qui affrontera Donald Trump en novembre. Le réalisateur dresse le portrait d’Alex, un jeune américain de 25 ans, et projette à travers son regard sa vision d’une Amérique divisée, à l’image de ses figures politiques actuelles

Voir le film

 

 

Arthur Crestani est devenu photographe documentaire après des études en sciences politiques et en urbanisme. Son travail interroge les aspects sociaux, politiques et esthétiques des mutations urbaines, en France comme à l’étranger. A partir de lectures de la ville comme espace spectaculaire, ses projets questionnent la fabrique visuelle de l’urbain à l’aune des mythologies contemporaines. Il se consacre actuellement à la réalisation de Plaine de France, un projet au long cours sur la Seine Saint-Denis, à l’aune de l’horizon des JO de Paris 2024.

LCDs & LEDs – Feb 2020

"La politique américaine est une allégorie de l’époque. Spectaculaire et marchandisée, elle est mise en scène et réduite à un affrontement théâtral entre des figures, une litanie de prénoms : « Bernie », « Pete », « Amy », « Joe » … qui s’emparent d’un micro pour se raconter. Plongé dans la campagne la primaire démocrate du New Hampshire, j’ai suivi ces candidats de meetings en meetings, de gymnases en mairie, d’universités en bureaux de vote dans des lycées.

Ce travail interroge les espaces et les gestes qui font de la politique américaine un spectacle, avec ses scènes, ses acteurs, son public et ses caméras. Mais il raconte aussi les paysages d’un hiver : la douce banalité des villes du New Hampshire, la beauté de ses forêts, le cœur de ses habitants, aussi ordinaires qu’excentriques."

Découvrir la série complète

 

 


Décès de Claude Bailblé, intervenant à Louis-Lumière
Publié le 18/01/2021

C'est avec tristesse que nous avons appris la disparition de Claude Bailblé survenue chez lui le 15 janvier, dans sa 74e année. Claude était enseignant-chercheur, maître de conférences au département Cinéma de l'université de Paris VIII et professeur intervenant dans des écoles professionnelles, notamment l'ENS Louis-Lumière où nombre d'entre vous l'on bien connu, ainsi qu'à la Femis, l’INSAS (Bruxelles), à l’Escuela internacional de cine y televisión (Cuba), à l’Institut spécialisé du cinéma et de l'audiovisuel (Maroc), etc

Nous partageons avec vous les mots de Vincent Lowy, directeur de l'ENS Louis-Lumière à propos du parcours de Claude Bailblé.

"Ce spécialiste des techniques de l'image et du son a marqué de son empreinte beaucoup d'étudiants.e.s, qui se souviendront longtemps de cet homme généreux et passionné, qui savait communiquer avec clarté et subtilité les mille nuances de sa pensée du cinéma. Ses enseignements étaient de véritables moments de partage, ses recherches sur les interactions entre l'esthétique et les pratiques instrumentales ou sur les sciences cognitives appliquées à la mise en scène feront date. 

Après avoir forgé des théories sur la technique dont rendent compte d'excellents articles parus dans les Cahiers du cinéma à la fin des années 70, Claude Bailblé a soutenu sa thèse en 1999 sous la direction d'Edmond Couchot, elle était intitulée : "La perception et l'attention modifiées par le dispositif cinéma". Il a souvent écrit pour le Cahier Louis-Lumière (Le noir et blanc au cinéma dans le numéro 1, Problèmes de spatialisation en son multicanal dans le numéro 2, En relief, l'image et le son dans le numéro 4...), il a contribué à certains de nos programmes de recherche et est encore venu à l'école il y a un an ou deux pour un jury. Nous nous souvenons avec émotion de la présence chaleureuse de ce compagnon de route : s'il a enseigné les théories de l'image et la psycho-acoustique à la Fémis et dans d'autres écoles, c'est évidemment à l'ENS Louis-Lumière que ses recherches trouvaient une résonance particulière."

Ses funérailles auront lieu Jeudi 21 janvier à 15h au crématorium de Grammont à Montpellier pour une cérémonie civile.

Celles et ceux qui le souhaitent peuvent écrire à sa veuve Christine : 

Christine Garcin
5 rue Gerhardt
34000 Montpellier

 

 


PARRAINAGE des élèves de Louis-Lumière, promotion 2021
Publié le 24/03/2020

Pour la 17e année consécutive, les Anciens de Louis-Lumière ont permis aux étudiant(e)s de Louis-Lumière d'être parrainé(e)s par des professionnel(le)s en activité. Récit de l'opération et tableau d'honneur de cette nouvelle édition consacrée à la promo 2021.

Phase 1. Début octobre 2019, les chargés de parrainage ALL viennent présenter l'opération aux étudiant.e.s des trois sections. Au sein de l'École, le parrainage a acquis, année après année, une belle notoriété relayée par les étudiants qui en ont déjà bénéficié. Ecoute attentive, questions précises et hautes attentes caractérisent ces élèves en cours de 2e année.

Phase 2. Quelques jours plus tard, les étudiants reçoivent un formulaire en ligne. A travers celui-ci, chaque élève doit non seulement manifester son souhait d'être parrainé mais aussi répondre à 6 questions essentielles portant sur son parcours, ses goûts et ses aspirations futures. Les élèves ont trois semaines pour y réfléchir et envoyer leurs réponses.

Phase 3. A la mi-novembre, les inscriptions sont closes et 100% de la promo a répondu à l'appel. Les chargés de parrainage épluchent les réponses des étudiant(e)s, devant permettre d'orienter les recherches et de trouver pour chacun(e) le parrain ou la marraine idéale. C'est donc une course contre la montre qui s'engage d'ici à la soirée de parrainage, prévue fin janvier.

Phase 4. Mercredi 29 janvier 2020, c'est le grand soir. Près de 4 mois après notre premier échange avec les étudiants, nous sommes heureux et fiers de les accueillir aux Ateliers Varan (Paris 11e). Dans la salle de projection, les élèves se mélangent aux professionnels venus les rencontrer. Mis à part quelques visages connus qui nourrissent les spéculations, aucune information n'a filtré sur les paires formées. L'un après l'autre, les élèves sont appelés et connaissent enfin le nom de celui ou celle qui va les accompagner. La moitié des parrains et marraines ont pu venir : première poignée de main, premier échange, souvent timide, parfois drôle, toujours émouvant. Après une heure d'une cérémonie au ryhtme enlevé, tout le monde se retrouve autour d'un buffet soigneusement préparé. C'est là que se font les vraies rencontres, que les conversations s'engagent et que, rapidement, la soirée bat son plein. Ne reste plus qu'à profiter du moment.

Transmission, entraide, camaraderie, le parrainage incarne ces trois valeurs et missions essentielles de notre association d'alumni. Rendez-vous l'année prochaine pour le parrainage de la promo 2022 !

Crédit photo: Eric Dumage / Texte: Fred Castelnau


Tableau récapitulatif des parrainages de la promotion 2021

Section CINEMA        
ALCOUFFE Thibault Patrick BLOSSIER directeur
de la photographie
Ciné 1971
BARCELLONA Alexandre François HAMEL directeur de production  
Marie MASMONTEIL (back-up) productrice  
BERNARD Paul Nathalie LENOIR scénariste  
BLANC Zéphir Virgil VERNIER réalisateur  
CAMBRON Alexandre Stéphane BOURGOIN chef-électricien  
COGO Tom Julien HIRSCH directeur
de la photographie
Ciné 1988
DOUILLEZ Louis Antonin PERETJATKO réalisateur Ciné 1999
GANIAGE Laurent Julie LENA cheffe monteuse  
GRIZARD Lily Isabelle RAZAVET directrice
de la photographie
 
JEHL Nicolas Jean-Bernard MARLIN réalisateur Ciné 2004
LEMEE Eloi Arnaud DES PAILLERES réalisateur  
LÉVÊQUE Sacha Martin ROUX directeur
de la photographie
Ciné 2012
PALMA Mathéo Patrick DUROUX directeur
de la photographie
Ciné 1981
RIOU Victor Jake RUSSELL cadreur Steadicam  
Guillaume QUILICHINI cadreur Steadicam  
SAVORNIN Agathe Claire MATHON directrice
de la photographie
Ciné 1998
SIBONY Baptiste Sylvain VERDET directeur
de la photographie
Ciné 1998
         
Section PHOTO        
BADET-ESCORIGUEL Axelle ROUX Benjamin réalisateur video Ciné 2009
BALAY Ludovic PORTOLANO Brice photographe documentaire  
BOUQUET Céline BRIOLA Maxime photographe
naturaliste
 
CATTEAU Madeleine BUZOT Anne-Lou photographe
& tireuse
Photo 2014
CAVERO Flora HAGENMÜLLER Bertrand réalisateur
documentaire
 
EL BOUDI Mariam BURBAN Cécile photographe
portrait & presse
 
DOCHER Marie photographe  
GUILLET Léo CHAPOTEL Yann photographe
et vidéaste
 
GUILLET Pierre Olivier DESAILLY Vincent photographe portrait,
mode et documentaire
 
LACROIX Ninon BOITEUX Jean-Philippe enseignant,
tireur, éditeur
Photo 2005
LAVIGNE Clémence LAPORTE Julie tireuse  
MANSOURI Caroline BRENOT Bastien superviseur, enseignant
en effets visuels 2D 3D
 
MARIONNEAU Ambre GOUDOU Jean-François chef IA  
SENECAL Caroline ISRAEL Claire photographe déco
& nature morte
Photo 2007
SZWANKA Nicolas KRUSZYK Laurent photographe
patrimoine
 
TOUPANCE Julie CAZIN Antoine directeur laboratoire
d’imagerie scientifique
 
VACHON Matthieu FALLET Camille photographe
architecture
 
         
Section SON        
ASSAS Victoria Flavien BERGER auteur, compositeur
& interprête
 
BALDET Ryo François GUEURCE ingénieur du son
théâtre et musique
 
BONNEFOY Loryne Milène BOURCEREAU perchwoman Son 2009
CARTON Sylvain Mariannick BELLOT auteure
& réalisatrice
 
CORBEL Hugo Benjamin LAURENT monteur son  
LABESCAU Barttolo Laure-Anne DARRAS monteuse son  
PANNETIER Louis-Julien Julien CERNOBORI journaliste
 & réalisateur de radio
 
PERRET Renaud Amaury DE NEXON chef opérateur du son
& monteur son
Son 1990
PETIT Le TIRILLY Lucas François CLOS réalisateur son Son 2008
REY Théophile Antoine VILLERET scénographe Son 2009
RICOUX Antoine Henri D'ARMANCOURT réalisateur
ingénieur son,
multi-instrumentiste
 
ROUSSON Matéo Ken YASUMOTO chef opérateur son,
monteur son, mixeur
Son 1993
SCAGLIOLA Coline Daniel SOBRINO chef opérateur son,
monteur, mixeur
Son 1994
THIRON Lucas Niels BARLETTA mixeur Son 2010

Présentation des essais d'optiques de l'AFC le 11 décembre à Louis-Lumière
Publié le 03/12/2019

Projection des tests d'optiques AFC à l'ENS LOUIS-LUMIERE, le mercredi 11 décembre de 18h30 à 21h30

Confirmation indispensable (accès dans la limite des places disponibles) :

invitation@ens-louis-lumiere.fr

 

        

 

Réalisés dans le but de comparer les caractéristiques des différentes optiques utilisées sur les tournages de cinéma, ces tests ont été filmés avec trente-trois paires d’optiques Super 35 (les nouvelles optiques grand format et les zooms n’ont pas été testés), 25 mm et 50 mm en sphérique, 50 mm et 100 mm pour les anamorphiques.

 

Camera : ARRI Alexa SXT W - Format / Codec : 2.8 K RAW FPS : 25 FPSi

Iso : 800 - shutter : 180 .0 - WB : 4000°K-3CC - Format d'image 2.0

 

Deux plans sont proposés, toujours identiques, c’est-à-dire à même focale (ou la plus proche) : un plan large tourné avec les 25 mm sphériques et 50 mm anamorphiques, un plan serré avec les 50 mm et 100 mm.
Même cadre, même lumière, même diaphragme affiché (T 2,8 pour les sphériques, T 4 pour les anamorphiques).
Même étalonnage (un carton gris 18%  servant de référence, coupé au montage ..).

 

Un décor a été construit à l’École, sur une belle proposition de Michel Barthélémy, ADC. Deux modèles ont été filmés dans ce décor.

 

La projection de ces essais se fait « à l’aveugle », sans révéler le nom des optiques et les spectateurs sont invités à remplir des feuilles distribuées au préalable pour fixer leurs impressions, une projection d'images sans son mais une prise de notes qui demande de la concentration. Un tableau de correspondance entre les étiquettes projetées et les noms des optiques est distribué après la projection.

 

Une idée et une production de quatre directeurs de la photographie de l'AFC : Caroline Champetier, AFC, Denis Lenoir, AFC, ASC, ASK, Martin Roux (cinéma, 2012) et Pascal Lagriffoul, AFC (cinéma, 1986). 
On partage ici un domaine qui continue à être une poésie technique, une matière propre aux directeurs de la photographie en ces temps digitaux.

 

Confirmation indispensable (accès dans la limite des places disponibles) : invitation@ens-louis-lumiere.fr


Ciné-club Louis-Lumière, séance mardi 3 décembre 2019
Publié le 03/12/2019

"Our Madness", de João Viana, projeté au Ciné-club de l’École Louis-Lumière

 

Mardi 3 décembre à 20h00 au Cinéma Grand Action, Paris 5e

Pour leur dernière séance de l’année 2019, mardi 3 décembre, le Ciné-club et les étudiants de l’ENS Louis-Lumière recevront la directrice de la photographie Sabine Lancelin et projetteront Our Madness, le film de João Viana qu’elle a photographié.

La projection sera suivie d’une rencontre avec Sabine Lancelin, l’occasion pour les spectateurs présents d’échanger avec elle à propos du travail qu’elle a effectué sur le film et sur d’autres tournages auxquels elle a participé.

 

Mardi 3 décembre 2019 à 20h précises (au tarif en vigueur dans le cinéma)
Cinéma Grand Action - 5, rue des Ecoles - Paris 5


Journée Portes Ouvertes 2019
Publié le 26/11/2019

Conférences sur l’Ecole, le concours, la classe Egalité des Chances, les débouchés professionnels.

Rencontres avec la direction, les enseignants, les étudiants.

Visite des installations (visites libres).

 

Le Samedi 30 novembre, de 10h à 17h

 

Ecole nationale supérieure Louis-Lumière 

La Cité du Cinéma - 20 rue Ampère - 93200 Saint-Denis (France)

 

Pour assister à la journée portes ouvertes de l’ENS Louis-Lumière, il est impératif de s’inscrire et de choisir un créneau horaire d’arrivée :

10h-12h (créneau complet)

12h-14h

14h-16h (créneau complet)


Inscriptions : c'est ici !

 

CONFÉRENCES

- Le "nouveau" concours d’entrée, le projet de "Classe égalité des chances"

Etage 0 - salle de projection Nougaret - Depardon

Horaires : 10h - 11h - 13h - 15h - 16h  (durée : 45 minutes environ)

 

- L’Ecole, sa pédagogie, les débouchés professionnels

Etage 2 - salle 12

Horaires : 10h - 12h - 14h  (durée : 45 minutes environ)

 

VISITES ET DÉMONSTRATIONS

Etage 0 - Studio cinéma 1 - Studios photo 1&2 - Post-production cinéma : Montage image, Effets spéciaux.

Etage 1- Studios et régies de prise de son : musique, radio, montage son, mixage cinéma - Laboratoire d’électronique.

Etage 2 - Laboratoires numérique et argentique (photo) - Pôle physique de l’image : salle d’essais caméra, laboratoires de sensitométrie, de colorimétrie et d’optique. Expérimentations relief.

Etage 3 - Centre de documentation et de recherche.

 

TRAVAUX DES ÉTUDIANTS ET ANIMATIONS

Etage 0 - salle de projection Nougaret - Depardon

Horaires : 12h - 14h (durée : 45 minutes environ)

Kool kids tell the night, d'Arthur Chrisp (cinéma, 2020) / Fiction 2019, 24 minutes

Enzo, de Séréna Porcher-Carli (photographie, 2017) / Documentaire 2016, 7 minutes

L'Ile qui s'était jetée d'un pont, de Mathéo Palma et Carlo Sibony (cinéma, 2021) / Documentaire 15 minutes

 

Installations photographiques  : à découvrir au gré de votre visite

 

Concert

Nef de la Cité du Cinéma

Organisation par les étudiants de l'option sonorisation (spécialité Son, 3ème année)

 

Espace restauration géré par l‘association des étudiants de l’Ecole (APELL)

Etage 0 -  Cafétéria


Conférence à l'ENS Louis-Lumière
Publié le 24/09/2019

Les plateaux de tournage ont-ils un sexe ?

  • Tables rondes et débats :

Christelle Berthevas, scénariste

Anne Bléger, doctorante à l’Université Paris 1– Panthéon Sorbonne (Centre d’Histoire du XIXe siècle – équipe ISOR)

Sandrine Brauer, productrice (En compagnie des Lamas)

Nathalie Durand, directrice de la photographie, AFC (cinéma, 1981)
Marie Masmonteil, productrice (Elzévir Films)

Maggie Perlado, Scripte, LSA

Mélissa Petitjean, mixeuse

Ivan Piccon, Chargé d’études à la Direction des études, des statistiques et de la prospective du CNC, responsable des questions de parité

Danielle Sartori, Cheffe du service des études et statistiques, CNC

Présentation et animation de la table ronde par Réjane Hamus Vallée,
Professeure des Universités, responsable du Master pro Image et société : Documentaires et sciences sociales,
Chargée de mission Parité Femmes Hommes pour l’Université d’Evry Val d’Essonne

 

Lundi 30 septembre, 14h-17h

À l'ENS Louis-Lumière

La Cité du Cinéma - 20 rue Ampère - 93200 Saint-Denis

 

INSCRIPTION PAR MAIL : invitation@ens-louis-lumiere.fr


Annoncé par la Ministre de la Culture en septembre dernier lors des premières Assises pour la parité, l’égalité et la diversité dans le cinéma, organisées par le Collectif 50/50 pour 2020, le bonus mis en place par le CNC depuis le 1er janvier 2019, permet à toutes les équipes de tournage qui comptent au moins autant de femmes que d’hommes dans leurs principaux postes d’encadrement (réalisateur·trice, directeur·trice photo, ingénieur·e du son etc.) de recevoir un bonus de 15 % sur le soutien accordé à leur film par le CNC. Depuis le début de l'année, un quart environ des films agréés par le CNC ont bénéficié de ce bonus.

L'ENS Louis-Lumière est la principale école qui forme à haut niveau aux métiers du tournage (image et son) et nous avons donc dans ce contexte une responsabilité particulière. C'est pourquoi nous avons voulu organiser une après-midi de discussion sur la place des femmes sur les plateaux de tournage. Lieu symbolique fort, fermé au profane, le plateau de tournage n'est pas seulement l'endroit où se forgent les mythes du cinéma, c'est aussi celui où se révèlent les interactions entre professionnel·le·s, parfois dans un climat de tension, parfois dans une harmonie qui dépasse les distinctions de genre. C'est aussi un lieu de pouvoir. Nous avons voulu rassembler plusieurs femmes qui travaillent au quotidien sur les plateaux (une actrice, des techniciennes du son et de l'image...) et d'autres qui les accompagnent en amont (une scénariste, des productrices...) pour poser la question du genre au cinéma, à un moment de transformation à la fois des métiers et des mentalités qui nous l'espérons, permettra un rééquilibrage durable, après un siècle de domination masculine évidente (état de fait dont témoignera pour nous une historienne du cinéma).

Cette journée marque également l'engagement de l'ENS Louis-Lumière aux côtés des professionnel·le·s qui luttent pour la reconnaissance d'une égalité salariale et d'une meilleurs valorisation de leur travail. Nous sommes par ailleurs convaincus que les écoles de cinéma doivent jouer dans ce domaine un rôle déterminant et nous entendons assumer pleinement cet engagement en sensibilisant nos étudiant·e·s sur ces questions.

Ouverte au public, cette après-midi de travail aura lieu en présence des étudiant·e·s entrant·e·s de l'ENS Louis-Lumière et sera diffusée en Facebook live.

 

PLUS D'INFORMATIONS : https://www.ens-louis-lumiere.fr/table-ronde-et-debats-les-plateaux-de-tournage-ont-ils-un-sexe


Ciné-club de l'Ecole Louis-Lumière, séance du mardi 17 septembre 2019
Publié le 29/08/2019

Pour la séance de rentrée de septembre, les étudiants de l'ENS Louis-Lumière sont heureux d'annoncer la venue de Jérôme Bigueur, étalonneur, et Thomas Grézaud, chef décorateur, qui viendront parler de leur travail sur Portrait de la jeune fille en feu, film réalisé par Céline Sciamma et photographié par Claire Mathon (Ciné 1998), et sur d'autres films jalonnant leur parcours.

Une rencontre avec Jérôme Bigueur et Thomas Grézaud suivra la projection.

Cinéma Le Grand Action, mardi 17 septembre 2019 à 20h précises
5, rue des Ecoles – Paris 5e – Métro lignes 5 et 7 Jussieu / Ligne 10 Cardinal Lemoine 
Tarif en vigueur dans le cinéma.

Arri France soutient le Ciné-club de l’ENS Louis-Lumière.


Journée spéciale LEICA à l'ENS Louis-Lumière samedi 11 mai 2019
Publié le 06/05/2019

Lorsque deux grandes institutions au service de l'image, se retrouvent le temps d’une journée, c’est un rendez-vous à ne pas manquer.

Le samedi 11 mai de 10h à 18h, vous aurez la possibilité de vivre une expérience globale autour de la photographie et du cinéma. Ne ratez pas la possibilité de participer à des tournages, d’assister à des conférences, de vivre des sessions photos en live, d’intervenir avec des photographes reconnus et de présenter votre travail à des professionnels de l’image.

Entrée gratuite sur inscription (obligatoire pour accéder à la cité du cinéma)
 

Ateliers Cinéma - Photographie

10h30 - 12h & 15h - 18h | François Rousseau nous présentera tout le processus de réalisation d’une image et d’une vidéo, installation, essais, réalisation puis débriefing. Atelier réalisé avec la gamme Leica SL, Leica S et les optiques Leitz (Studio photo)

11h30 - 13h | Atelier prise de vue cinéma dans la grande nef de la Cité du cinéma par les équipes de Leitz en présence de directeurs photo AFC (noms à confirmer).

13h – 18h | Atelier photo lumière continue avec le Leica S & éclairage Dedolight, avec Paul Kohn (Studio photo 2).

15h30 – 17h | Atelier prise de vue cinéma, avec l'équipe Leitz Ciné (Grande nef de la Cité du cinéma).


Conférences

10h | Introduction à la Journée par les représentants de L’ENS Louis-Lumière et Leica.,

10h30 l Présentation des essais optiques Leitz réalisés à l’ENS Louis-Lumière sous la direction de Pascal Lagriffoul, (AFC), Caroline Champetier (AFC), Denis Lenoir (AFC, ASC) et Martin Roux, directeurs.trices, de la photographie. Comparaison grand capteur et super 35mm, suivis d’une présentation de la gamme optiques Leitz par Tommaso Vergallo, Leitz

11h30 l Sculpter la lumière, de la conception d’une image à son impression. Paul Kohn, photographe et son utilisation du moyen format Leica S en combinaison avec les éclairages Dedolight.

12h30 l Présentation de la gamme Leica par Emmanuel Froideval, Leica Akademie France.

13h30 | François Rousseau, présentation de son travail, évolution de la peinture vers la photo, puis de la photo vers la vidéo.

14h | François Rousseau, focus sur son travail avec les optiques Ciné Leitz. Accompagné de Tommaso Vergallo.

14h30 | Présentation des essais optiques Leitz réalisés à l’ENS Louis-Lumière sous la direction de Pascal Lagriffoul, (AFC), Caroline Champetier (AFC), Denis Lenoir (AFC, ASC) et Martin Roux, directeurs.trices, de la photographie. Comparaison grand capteur et super 35mm, suivis d’une présentation de la gamme optiques Leitz par Tommaso Vergallo, Leitz

15h30 | Quelle est votre valeur ajoutée de travailler aujourd'hui en Moyen Format Leica? Pourquoi dit-on que le Système S est la Reine de toutes les caméras ? La gamme des objectifs S, l’étude des yeux de la Reine par Jean-Jacques Karatchian, International sales area manager for Sales Professional, diplômé école des arts appliqués E.A.A. Vevey – section Photo-cinéma – INM Marketing – INM Product Manager

16h30 | Le travail corporate avec un Leica, choix entre les différents systèmes Leica M, SL et S | Charles Plumey, photographe

Lectures de portfolio

Véritable moment d’échange, ces lectures permettent aux photographes de présenter leur travail à des experts du monde de l’image : galeristes, agences, critiques, directeurs de festivals, iconographes… afin de recueillir une appréciation critique. Vous pouvez sélectionner les experts de votre choix, pour présenter votre travail lors des rencontres en tête-à-tête de 20 minutes chacune (sous réserve de places disponibles).

Inscription obligatoire pour participer à l'une des lectures (la confirmation de l’horaire vous sera envoyée par e-mail) sur le site de Leica : https://www.leica-camera-france.fr/actualites/journee-leica-ens-louis-lumiere


Edouard Elias (11h - 13h) | Photographe indépendant, Édouard Elias a notamment couvert les conflits en Syrie en 2012 et en République centrafricaine en 2014. Ses clichés ont été exposés récemment au musée de l’Armée. Depuis quelques mois, il se consacre à la guerre de tranchées en Ukraine.

Vivianne Dalles (11h / 13h) | Originaire de Millau en Aveyron (France), Viviane étudie à l’Ecole Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles. Diplômée en 2003, elle travaille d’abord pour la Fondation Henri Cartier-Bresson, puis au département des archives de l’agence Magnum à Paris. Début 2005, suite au tsunami qui a dévasté l’Asie du Sud-Est, elle quitte son poste pour se rendre par ses propres moyens en Inde. Ce premier sujet va bouleverser sa vie. Elle devient dès lors photographe.

Bertrand Brillois (13h - 15h) | Il créé les Editions Noeve pour fournir aux artistes des livres d'art luxueux et personnalisés, reflétant et promouvant leur esthétique visuelle, offrant à leurs fans des objets haut de gamme mais abordables. Les livres d'art de Noeve ne sont pas seulement des objets d'art mais sont une extension directe de l'univers visuel et sont créés pour compléter leur vision.

Ludwig Favre (13h - 15h) | Né à Senlis en 1976, Ludwig Favre vit et travaille aujourd'hui à Paris. Des études d'histoire de l'art, de multimédia et d'audiovisuel ont formé l'oeil du photographe, sensible à la reproduction de paysages pittoresques. La pratique de la photographie lui permet de saisir des « instants de vie » qu'il aime capturer de manière spontanée, au gré de ses voyages. Des voyages, il en réalise beaucoup et notamment entre la France et les Etats-Unis. À New York, il se laisse volontiers surprendre par l'infrastructure étourdissante de la ville et lorsque l'occasion se présente, il nous en dévoile une vision partagée entre dynamisme et sérénité. Appréciant particulièrement les lumières rasantes des soirs et des matins, l'artiste apporte, non sans une certaine nostalgie, une tonalité douce à ses photographies qui évoquent le passage du temps.

Polka Magazine (15h-17h) | Créé en 2008 par Alain et Edouard Genestar, Polka Magazine est un magazine trimestriel consacré à la photographie qui témoigne, explique, décrypte l’actualité. Les grands noms de la photographie y révèlent la réalité du monde et enrichissent la légende en exprimant la mémoire de demain. Libre et exigeant, Polka Magazine fait partie de cette nouvelle génération de magazines qui prennent le temps de l’analyse pour donner du sens à l’actualité plutôt que de se laisser dicter le rythme imposé d’une info zapping, people et scénarisée. Cette vocation d’artisan se voit et se touche dans une qualité d’impression remarquable. Média innovant, Polka associe au magazine une exposition prestigieuse et une communauté sur Internet en s’appuyant sur trois médias : un magazine trimestriel, une galerie de 300 m2 à Paris et un réseau d’expositions, un site web.

Laura Serani Fondation des Treilles (15h-17h) | Laura Serani est commissaire d’expositions, de projets photographiques audiovisuels et également auteur de nombreux ouvrages et textes. Déléguée artistique du Mois de la Photo à Paris 2014 et de l’édition 2008, directrice artistique des Rencontres de Bamako, la Biennale africaine de la Photographie, au Mali en 2009 et 2011 et commissaire pour Fotografia Europea – Reggio Emilia depuis 2007 et directeur artistique du SiFest en 2007 et 2008 en Italy. Auparavant Laura Serani a dirigé la Collection Fnac ainsi que le réseau des Galeries photographiques de la Fnac, en Europe, au Brésil et à Taiwan, de 1985 à 2006.

S'inscrire à la journée Leica - ENSLL

S'inscrire aux lectures de portfolio