Actus de l'école

Exposition temporaire à l'Institut du monde arabe
Publié le 16/05/2022

À l’occasion de l’exposition « Son œil dans ma main, Algérie 1961-2019 » de Kamel Daoud et Raymond Depardon, L’Institut du monde arabe et l’ENS Louis Lumière s’associent autour d'une exposition temporaire présentant des travaux photographiques réalisés par des étudiants actuels ou récemment diplômés de cette école. La question de l’héritage familial est au cœur des projets d’Amanda Sellem, Emma Castaño, Jules Séverac et Juliette Alhmah.

Dans le prolongement de l’exposition « Raymond Depardon / Kamel Daoud – Son œil dans ma main, Algérie 1961 – 2019 » à l’Institut du monde arabe, l’ENS Louis-Lumière a mis en place une exposition collective, en partenariat avec l'IMA, qui aura lieu du 18 mai au 22 mai inclus, dans la salle hypostyle de l'Institut du monde arabe.

Venez découvrir à l’Institut du monde arabe les travaux de :

  • Juliette Alhmah
  • Emma Castaño
  • Amanda Sellem
  • Jules Séverac

Texte de présentation de l’exposition : 

Kamel Daoud a dit : « on a construit un pays pour nos ancêtres, pas pour nos enfants ». Mais, alors, où sont ces enfants ? Comment évolue cette descendance ?

Nous. Nous n’avons rien vu. Ni de la guerre, ni de l’indépendance de l’Algérie. Nous ne savons pas les conditions ni les conséquences autrement que par les livres d’Histoire. Pourtant, nos parents, eux, y étaient. Que reste-t-il de leurs souvenirs ? Quels mots ont-ils bien voulu nous dire ou retenir ? Quelles images ont-ils bien voulu dévoiler ou enfouir ? Que nous ont-ils transmis de leur identité, , de leurs traumatismes, de leurs victoires, de leur exil, de leur passage à Alger, à Marseille, à Oran, à Paris ?

La question de l’héritage familial est au cœur des projets d’Amanda Sellem, Emma Castaño, Jules Séverac et Juliette Alhmah, photographes étudiant.e.s ou récemment diplômé.e.s de l’Ecole nationale supérieure Louis-Lumière, invité.e.s à présenter leur travail en regard de l’exposition Raymond Depardon / Kamel Daoud. Son œil dans ma main. Algérie 1961-2019. Au croisement de l’Algérie et de la France, au cœur de cette mémoire collective, voici quatre projets, quatre histoires qui se croisent et s’entrecroisent au milieu des souvenirs et des questions suspendues ; tandis qu’Amanda Sellem retrace l’exil de sa grand-mère, de sa vie en Algérie jusqu’à son arrivée à Paris, en passant par la traversée de la Méditerranée suite à l’indépendance du pays en 1962, Emma Castaño nous offre les souvenirs de son père, José, né à Oran. Jules Séverac convoque la mémoire de son grand-père, soldat français pendant la guerre d’Algérie, quand Juliette Alhmah propose un regard sur l’identité franco-kabyle et l’absence de transmission de la part de son grand-père Ammar.

Télécharger l'affiche de l'exposition

Voir l'article complet sur le site de l'ENS Louis-Lumière [cliquer]


Ciné-club du 16 avril : "Marguerite et Julien" de Valérie Donzelli
Publié le 05/04/2022

"MARGUERITE ET JULIEN", de Valérie Donzelli, projeté au Ciné-club Louis-Lumière

En présence de Valérie Donzelli, réalisatrice, et de Céline Bozon, cheffe-opératrice.

Samedi 16 avril 2022 à 19h30 (au tarif en vigueur dans le cinéma)

Cinéma Grand Action, 5 rue des Ecoles, Paris 5e

La projection sera suivie d’une rencontre avec Valérie Donzelli et Céline Bozon (AFC), l’occasion pour les spectateurs présents d’échanger avec elles à propos du travail qu’elles ont effectué sur le film et sur d’autres tournages auxquels elle ont participé.

Casting : Anaïs Demoustier, Jérémie Elkaïm, Frédéric Pierrot

Année : 2015

Durée : 1h45

Genre : Drame

Couleur / Dolby Digital / 2.35


D'après l'oeuvre de Jean Gruault

Julien et Marguerite de Ravalet, fils et fille du seigneur de Tourlaville, s’aiment d’un amour tendre depuis leur enfance. Mais en grandissant, leur tendresse se mue en passion dévorante. Leur aventure scandalise la société qui les pourchasse. Incapables de résister à leurs sentiments, ils doivent fuir…

 


Directeur/Directrice de l'ENS Louis-Lumière : appel à candidatures
Publié le 01/04/2022

Le décret est paru au Journal Officiel du 15 mars : les candidatures pour le poste de directeur/directrice de l'ENS Louis-Lumière sont ouvertes durant 45 jours, soit jusqu'au 29 avril 2022. Le poste sera déclaré vacant à compter du 1er septembre 2022.

Le directeur ou la directrice est nommé pour une durée de cinq ans immédiatement renouvelable une fois, après appel public de candidatures publié au Journal officiel de la République française. L'actuel directeur, Vincent Lowy, termine son premier mandat et sera donc logiquement candidat à sa propre succession.

Les candidates et candidats doivent attester en priorité d'une expérience avérée dans les métiers de l'industrie cinématographique, photographique, du son et de la communication audiovisuelle. Une bonne connaissance des enjeux de l'enseignement supérieur est également requise.

Le dossier de candidature comprend : un curriculum-vitae, une notice des titres et travaux et un projet d'orientation pédagogique et artistique pour l'établissement.

Les candidatures sont envoyées exclusivement par voie électronique, dans un délai de quarante-cinq jours à compter de la publication de la présente déclaration de vacance au Journal officiel de la République française, à l'adresse électronique suivante : i.pragier@ens-louis-lumiere.fr.

 

Voir le PROFIL DE POSTE COMPLET


 

 


Exposition collective des étudiants de la promo Photo 2022 au 6B du 6 au 9 janvier 2022
Publié le 03/01/2022

La promotion 2022 des étudiants en Photographie à l'ENS Louis-Lumière organise une exposition collective, LUX, du 6 au 9 janvier au 6B, à Saint-Denis.

Un vernissage aura lieu le 6 janvier 2022 à partir de 17H. Des photocalls sont également organisés : - le vendredi de 16h à 18h, - le samedi de 14h à 18h. 

L’entrée est gratuite du vendred au dimanche de 12h30 à 18h (un pass sanitaire valide vous sera demandé à l’entrée).

Réserver un créneau de visite

Le 6B, 6-10 Quai de Seine, 93200 Saint-Denis

Plus d'infos sur l'exposition

 


L'ENS Louis-Lumière partenaire des Studios de la Victorine
Publié le 31/03/2021

Le jeudi 25 mars 2021, le Conseil municipal de la Ville de Nice a voté l’implantation d’un pôle de formation aux Studios de la Victorine en partenariat avec l’Ecole nationale supérieure Louis-Lumière, reconnue pour l’excellence de ses formations, et l'Université Côte d’Azur, investie dans le déploiement de formations dans le domaine de la création audiovisuelle.

Dès octobre 2021, ce pôle formation permettra aux étudiants et professionnels d’être en immersion dans un environnement propice à l’apprentissage des métiers de l’audiovisuel et porteur de débouchés. 65 stagiaires, jeunes diplômés ou professionnels souhaitant augmenter leurs compétences, pourront ainsi bénéficier de cette offre proposée tout au long de l’année. L'offre initiale comprendra les stages suivants :

   - Introduction à la direction d'acteurs

   - Introduction à l'écriture de scénario

   - Prise de vue et cadre en fiction

   - Formation à l'habilitation électrique

   - Directeur-rice de la photographie

   - Le travail de la lumière en 35 mm

   - Réalisateur-rice d'œuvres audiovisuelles


Par ailleurs, un Master totalement innovant sur la création immersive sera proposé par Université Côte d’Azur à compter de septembre 2022. Cette formation s’adressera à une vingtaine d’étudiants et fera des Studios de la Victorine un véritable site d’expérimentation et d’innovation, un laboratoire de création et de conception des images et des formats de demain.

Ces formations à l’audiovisuel, sur le site des emblématiques Studios de la Victorine, contribueront largement à amplifier la notoriété des Studios et leur attractivité auprès, notamment, des sociétés de production qui pourront en outre recourir aux professionnels et étudiants formés sur site. D’autres étapes du projet de relance de la Victorine sont en cours d’élaboration dans le domaine de la formation. La priorité pour 2021 reste de consolider et développer le cœur du projet de relance du site autour de l’accueil et du rayonnement des productions audiovisuelles.
 

Sites internet :

Studios de la Victorine - https://studiosdelavictorine.fr/

ENS Louis-Lumière - https://www.ens-louis-lumiere.fr/

Université Côte d'Azur - https://creates.univ-cotedazur.fr/

 

 

Contacts presse :

Ville de Nice : Caroline Martinaux – 04 97 13 46 77 – caroline.martinaux@nicecotedazur.org
Elodie Lestrade – 04 97 13 26 32 – elodie.lestrade@nicecotedazur.org

ENS Louis-Lumière : Mehdi Aït-Kacimi – 06 78 76 15 52 – m.aitkacimi@ens-louis-lumiere.fr

Université Côte d’Azur : Delphine Sanfilippo – 07 86 84 98 13 – delphine.sanfilippo@univ-cotedazur.fr


Deux anciens étudiants sont invités à inaugurer le partenariat entre la Boston University
Publié le 22/01/2021

Dans l'optique de mettre en place un partenariat de longue durée entre les étudiants de l'ENS Louis-lumière et le département journalisme de la Boston University aux États-Unis, deux anciens étudiants de la promotion Photo 2017, Léo Michallet et Arthur Crestani, ont été invités à couvrir les Primaires américaines au New Hampshire en février 2020.

Nous vous invitons à découvrir le fruit de leurs travaux nés dans leur immersion au coté des étudiants américains

 

Léo Michallet, réalisateur et photographe indépendant, a travaillé pendant deux ans comme graphiste et directeur artistique chez Solab, une société de production audiovisuelle basée à Paris après son cursus à l'ENS LL. Cette expérience lui a permis de collaborer avec de nombreux réalisateurs, pour diverses agences et campagnes publicitaires.

Four Years Later, court-métrage 

En février 2020, le réalisateur Léo Michallet a traversé le New Hampshire à la rencontre des élections primaires démocrates américaines. C’est encore le « monde d’avant », mais déjà le pays fait face à une crise politique et sociale sans précédent, et doit faire le choix du candidat démocrate qui affrontera Donald Trump en novembre. Le réalisateur dresse le portrait d’Alex, un jeune américain de 25 ans, et projette à travers son regard sa vision d’une Amérique divisée, à l’image de ses figures politiques actuelles

Voir le film

 

 

Arthur Crestani est devenu photographe documentaire après des études en sciences politiques et en urbanisme. Son travail interroge les aspects sociaux, politiques et esthétiques des mutations urbaines, en France comme à l’étranger. A partir de lectures de la ville comme espace spectaculaire, ses projets questionnent la fabrique visuelle de l’urbain à l’aune des mythologies contemporaines. Il se consacre actuellement à la réalisation de Plaine de France, un projet au long cours sur la Seine Saint-Denis, à l’aune de l’horizon des JO de Paris 2024.

LCDs & LEDs – Feb 2020

"La politique américaine est une allégorie de l’époque. Spectaculaire et marchandisée, elle est mise en scène et réduite à un affrontement théâtral entre des figures, une litanie de prénoms : « Bernie », « Pete », « Amy », « Joe » … qui s’emparent d’un micro pour se raconter. Plongé dans la campagne la primaire démocrate du New Hampshire, j’ai suivi ces candidats de meetings en meetings, de gymnases en mairie, d’universités en bureaux de vote dans des lycées.

Ce travail interroge les espaces et les gestes qui font de la politique américaine un spectacle, avec ses scènes, ses acteurs, son public et ses caméras. Mais il raconte aussi les paysages d’un hiver : la douce banalité des villes du New Hampshire, la beauté de ses forêts, le cœur de ses habitants, aussi ordinaires qu’excentriques."

Découvrir la série complète

 

 


Décès de Claude Bailblé, intervenant à Louis-Lumière
Publié le 18/01/2021

C'est avec tristesse que nous avons appris la disparition de Claude Bailblé survenue chez lui le 15 janvier, dans sa 74e année. Claude était enseignant-chercheur, maître de conférences au département Cinéma de l'université de Paris VIII et professeur intervenant dans des écoles professionnelles, notamment l'ENS Louis-Lumière où nombre d'entre vous l'on bien connu, ainsi qu'à la Femis, l’INSAS (Bruxelles), à l’Escuela internacional de cine y televisión (Cuba), à l’Institut spécialisé du cinéma et de l'audiovisuel (Maroc), etc

Nous partageons avec vous les mots de Vincent Lowy, directeur de l'ENS Louis-Lumière à propos du parcours de Claude Bailblé.

"Ce spécialiste des techniques de l'image et du son a marqué de son empreinte beaucoup d'étudiants.e.s, qui se souviendront longtemps de cet homme généreux et passionné, qui savait communiquer avec clarté et subtilité les mille nuances de sa pensée du cinéma. Ses enseignements étaient de véritables moments de partage, ses recherches sur les interactions entre l'esthétique et les pratiques instrumentales ou sur les sciences cognitives appliquées à la mise en scène feront date. 

Après avoir forgé des théories sur la technique dont rendent compte d'excellents articles parus dans les Cahiers du cinéma à la fin des années 70, Claude Bailblé a soutenu sa thèse en 1999 sous la direction d'Edmond Couchot, elle était intitulée : "La perception et l'attention modifiées par le dispositif cinéma". Il a souvent écrit pour le Cahier Louis-Lumière (Le noir et blanc au cinéma dans le numéro 1, Problèmes de spatialisation en son multicanal dans le numéro 2, En relief, l'image et le son dans le numéro 4...), il a contribué à certains de nos programmes de recherche et est encore venu à l'école il y a un an ou deux pour un jury. Nous nous souvenons avec émotion de la présence chaleureuse de ce compagnon de route : s'il a enseigné les théories de l'image et la psycho-acoustique à la Fémis et dans d'autres écoles, c'est évidemment à l'ENS Louis-Lumière que ses recherches trouvaient une résonance particulière."

Ses funérailles auront lieu Jeudi 21 janvier à 15h au crématorium de Grammont à Montpellier pour une cérémonie civile.

Celles et ceux qui le souhaitent peuvent écrire à sa veuve Christine : 

Christine Garcin
5 rue Gerhardt
34000 Montpellier

 

 


PARRAINAGE des élèves de Louis-Lumière, promotion 2021
Publié le 24/03/2020

Pour la 17e année consécutive, les Anciens de Louis-Lumière ont permis aux étudiant(e)s de Louis-Lumière d'être parrainé(e)s par des professionnel(le)s en activité. Récit de l'opération et tableau d'honneur de cette nouvelle édition consacrée à la promo 2021.

Phase 1. Début octobre 2019, les chargés de parrainage ALL viennent présenter l'opération aux étudiant.e.s des trois sections. Au sein de l'École, le parrainage a acquis, année après année, une belle notoriété relayée par les étudiants qui en ont déjà bénéficié. Ecoute attentive, questions précises et hautes attentes caractérisent ces élèves en cours de 2e année.

Phase 2. Quelques jours plus tard, les étudiants reçoivent un formulaire en ligne. A travers celui-ci, chaque élève doit non seulement manifester son souhait d'être parrainé mais aussi répondre à 6 questions essentielles portant sur son parcours, ses goûts et ses aspirations futures. Les élèves ont trois semaines pour y réfléchir et envoyer leurs réponses.

Phase 3. A la mi-novembre, les inscriptions sont closes et 100% de la promo a répondu à l'appel. Les chargés de parrainage épluchent les réponses des étudiant(e)s, devant permettre d'orienter les recherches et de trouver pour chacun(e) le parrain ou la marraine idéale. C'est donc une course contre la montre qui s'engage d'ici à la soirée de parrainage, prévue fin janvier.

Phase 4. Mercredi 29 janvier 2020, c'est le grand soir. Près de 4 mois après notre premier échange avec les étudiants, nous sommes heureux et fiers de les accueillir aux Ateliers Varan (Paris 11e). Dans la salle de projection, les élèves se mélangent aux professionnels venus les rencontrer. Mis à part quelques visages connus qui nourrissent les spéculations, aucune information n'a filtré sur les paires formées. L'un après l'autre, les élèves sont appelés et connaissent enfin le nom de celui ou celle qui va les accompagner. La moitié des parrains et marraines ont pu venir : première poignée de main, premier échange, souvent timide, parfois drôle, toujours émouvant. Après une heure d'une cérémonie au ryhtme enlevé, tout le monde se retrouve autour d'un buffet soigneusement préparé. C'est là que se font les vraies rencontres, que les conversations s'engagent et que, rapidement, la soirée bat son plein. Ne reste plus qu'à profiter du moment.

Transmission, entraide, camaraderie, le parrainage incarne ces trois valeurs et missions essentielles de notre association d'alumni. Rendez-vous l'année prochaine pour le parrainage de la promo 2022 !

Crédit photo: Eric Dumage / Texte: Fred Castelnau


Tableau récapitulatif des parrainages de la promotion 2021

Section CINEMA        
ALCOUFFE Thibault Patrick BLOSSIER directeur
de la photographie
Ciné 1971
BARCELLONA Alexandre François HAMEL directeur de production  
Marie MASMONTEIL (back-up) productrice  
BERNARD Paul Nathalie LENOIR scénariste  
BLANC Zéphir Virgil VERNIER réalisateur  
CAMBRON Alexandre Stéphane BOURGOIN chef-électricien  
COGO Tom Julien HIRSCH directeur
de la photographie
Ciné 1988
DOUILLEZ Louis Antonin PERETJATKO réalisateur Ciné 1999
GANIAGE Laurent Julie LENA cheffe monteuse  
GRIZARD Lily Isabelle RAZAVET directrice
de la photographie
 
JEHL Nicolas Jean-Bernard MARLIN réalisateur Ciné 2004
LEMEE Eloi Arnaud DES PAILLERES réalisateur  
LÉVÊQUE Sacha Martin ROUX directeur
de la photographie
Ciné 2012
PALMA Mathéo Patrick DUROUX directeur
de la photographie
Ciné 1981
RIOU Victor Jake RUSSELL cadreur Steadicam  
Guillaume QUILICHINI cadreur Steadicam  
SAVORNIN Agathe Claire MATHON directrice
de la photographie
Ciné 1998
SIBONY Baptiste Sylvain VERDET directeur
de la photographie
Ciné 1998
         
Section PHOTO        
BADET-ESCORIGUEL Axelle ROUX Benjamin réalisateur video Ciné 2009
BALAY Ludovic PORTOLANO Brice photographe documentaire  
BOUQUET Céline BRIOLA Maxime photographe
naturaliste
 
CATTEAU Madeleine BUZOT Anne-Lou photographe
& tireuse
Photo 2014
CAVERO Flora HAGENMÜLLER Bertrand réalisateur
documentaire
 
EL BOUDI Mariam BURBAN Cécile photographe
portrait & presse
 
DOCHER Marie photographe  
GUILLET Léo CHAPOTEL Yann photographe
et vidéaste
 
GUILLET Pierre Olivier DESAILLY Vincent photographe portrait,
mode et documentaire
 
LACROIX Ninon BOITEUX Jean-Philippe enseignant,
tireur, éditeur
Photo 2005
LAVIGNE Clémence LAPORTE Julie tireuse  
MANSOURI Caroline BRENOT Bastien superviseur, enseignant
en effets visuels 2D 3D
 
MARIONNEAU Ambre GOUDOU Jean-François chef IA  
SENECAL Caroline ISRAEL Claire photographe déco
& nature morte
Photo 2007
SZWANKA Nicolas KRUSZYK Laurent photographe
patrimoine
 
TOUPANCE Julie CAZIN Antoine directeur laboratoire
d’imagerie scientifique
 
VACHON Matthieu FALLET Camille photographe
architecture
 
         
Section SON        
ASSAS Victoria Flavien BERGER auteur, compositeur
& interprête
 
BALDET Ryo François GUEURCE ingénieur du son
théâtre et musique
 
BONNEFOY Loryne Milène BOURCEREAU perchwoman Son 2009
CARTON Sylvain Mariannick BELLOT auteure
& réalisatrice
 
CORBEL Hugo Benjamin LAURENT monteur son  
LABESCAU Barttolo Laure-Anne DARRAS monteuse son  
PANNETIER Louis-Julien Julien CERNOBORI journaliste
 & réalisateur de radio
 
PERRET Renaud Amaury DE NEXON chef opérateur du son
& monteur son
Son 1990
PETIT Le TIRILLY Lucas François CLOS réalisateur son Son 2008
REY Théophile Antoine VILLERET scénographe Son 2009
RICOUX Antoine Henri D'ARMANCOURT réalisateur
ingénieur son,
multi-instrumentiste
 
ROUSSON Matéo Ken YASUMOTO chef opérateur son,
monteur son, mixeur
Son 1993
SCAGLIOLA Coline Daniel SOBRINO chef opérateur son,
monteur, mixeur
Son 1994
THIRON Lucas Niels BARLETTA mixeur Son 2010

Présentation des essais d'optiques de l'AFC le 11 décembre à Louis-Lumière
Publié le 03/12/2019

Projection des tests d'optiques AFC à l'ENS LOUIS-LUMIERE, le mercredi 11 décembre de 18h30 à 21h30

Confirmation indispensable (accès dans la limite des places disponibles) :

invitation@ens-louis-lumiere.fr

 

        

 

Réalisés dans le but de comparer les caractéristiques des différentes optiques utilisées sur les tournages de cinéma, ces tests ont été filmés avec trente-trois paires d’optiques Super 35 (les nouvelles optiques grand format et les zooms n’ont pas été testés), 25 mm et 50 mm en sphérique, 50 mm et 100 mm pour les anamorphiques.

 

Camera : ARRI Alexa SXT W - Format / Codec : 2.8 K RAW FPS : 25 FPSi

Iso : 800 - shutter : 180 .0 - WB : 4000°K-3CC - Format d'image 2.0

 

Deux plans sont proposés, toujours identiques, c’est-à-dire à même focale (ou la plus proche) : un plan large tourné avec les 25 mm sphériques et 50 mm anamorphiques, un plan serré avec les 50 mm et 100 mm.
Même cadre, même lumière, même diaphragme affiché (T 2,8 pour les sphériques, T 4 pour les anamorphiques).
Même étalonnage (un carton gris 18%  servant de référence, coupé au montage ..).

 

Un décor a été construit à l’École, sur une belle proposition de Michel Barthélémy, ADC. Deux modèles ont été filmés dans ce décor.

 

La projection de ces essais se fait « à l’aveugle », sans révéler le nom des optiques et les spectateurs sont invités à remplir des feuilles distribuées au préalable pour fixer leurs impressions, une projection d'images sans son mais une prise de notes qui demande de la concentration. Un tableau de correspondance entre les étiquettes projetées et les noms des optiques est distribué après la projection.

 

Une idée et une production de quatre directeurs de la photographie de l'AFC : Caroline Champetier, AFC, Denis Lenoir, AFC, ASC, ASK, Martin Roux (cinéma, 2012) et Pascal Lagriffoul, AFC (cinéma, 1986). 
On partage ici un domaine qui continue à être une poésie technique, une matière propre aux directeurs de la photographie en ces temps digitaux.

 

Confirmation indispensable (accès dans la limite des places disponibles) : invitation@ens-louis-lumiere.fr


Ciné-club Louis-Lumière, séance mardi 3 décembre 2019
Publié le 03/12/2019

"Our Madness", de João Viana, projeté au Ciné-club de l’École Louis-Lumière

 

Mardi 3 décembre à 20h00 au Cinéma Grand Action, Paris 5e

Pour leur dernière séance de l’année 2019, mardi 3 décembre, le Ciné-club et les étudiants de l’ENS Louis-Lumière recevront la directrice de la photographie Sabine Lancelin et projetteront Our Madness, le film de João Viana qu’elle a photographié.

La projection sera suivie d’une rencontre avec Sabine Lancelin, l’occasion pour les spectateurs présents d’échanger avec elle à propos du travail qu’elle a effectué sur le film et sur d’autres tournages auxquels elle a participé.

 

Mardi 3 décembre 2019 à 20h précises (au tarif en vigueur dans le cinéma)
Cinéma Grand Action - 5, rue des Ecoles - Paris 5